Prévenir et guérir le mal des transports

Savoir que vous avez un long voyage devant vous peut souvent être un peu terrifiant si vous ou votre enfant souffrez du mal des transports, surtout lorsque vous voyagez dans des espaces clos, comme les avions. Cependant, il existe des solutions qui peuvent être vraiment efficaces !

Que devriez-vous savoir sur le mal des transports ?

Le mal des transports est causé lorsque vos yeux sont incapables de voir ce que votre corps ressent, ou vice versa. Ces messages contradictoires confondent le cerveau, ce qui vous rend malade physiquement ou vous fait sentir malade.

Le mal des transports touche le plus souvent les enfants de 2 à 12 ans, les femmes enceintes et les personnes souffrant de migraines. Si l’un de vos compagnons de voyage fait partie de ces catégories, il vaut la peine d’envisager des remèdes contre le mal des transports avant de partir !

Il est généralement préférable d’essayer d’arrêter le mal des transports avant qu’il ne commence. En effet, une fois qu’il a commencé, il est difficile de se débarrasser de cette sensation avant que le mouvement ne s’arrête complètement. Consultez nos conseils contre le mal des transports pour les voyages suivants.

Les voyages en avion

  • Si vous avez soudainement besoin d’attraper un sac de maladies sur un vol, rappelez-vous qu’ils ne s’ouvrent que dans une seule direction. Prenez-en note avant de décoller, au cas où !
  • Évitez de manger des aliments gras ou lourds avant le décollage. Choisissez de petites portions d’aliments simples.
  • Les gens pensent souvent qu’errer dans l’avion peut aider à soigner le mal des transports, mais ce n’est pas le cas ! Restez assis afin d’éviter les mouvements accrus qui pourraient vous faire vous sentir encore plus mal.
  • Essayez de choisir un siège à la fenêtre, pour que vos yeux aient plus de chance de comprendre le mouvement que votre corps ressent.
  • Essayez de vous asseoir sur les ailes de l’avion, car c’est là que se trouve le centre de gravité, ce qui signifie moins de vibrations.
  • Détendez-vous et distrayez-vous ! Essayer de vous changer les idées vous aidera à vous sentir moins malade. Vous pourriez essayer d’écouter de la musique ou, si vous savez que votre enfant souffre du mal des transports, apportez des jeux et des activités.

Les voyages en bateau

  • Si vous réservez une cabine de bateau, choisissez une cabine qui se trouve à un niveau inférieur et près du centre du bateau, car ces cabines ont moins de mouvement.
  • Sortez sur le pont pour prendre l’air frais et essayez de vous concentrer sur un point fixe, comme l’horizon.
  • Si d’autres personnes sur le bateau ont le mal de mer, éloignez-vous d’elles. Entendre ou voir d’autres personnes souffrir du mal des transports peut en fait vous rendre malade vous-même.
  • Essayez de vous éloigner de l’avant ou de l’arrière du bateau, car ce sont les endroits qui bougent le plus.
  • Même si cela peut sembler un peu sinistre, essayez de vous tourner vers le vent arrière si vous êtes sur un pont de fortune. Si votre tout-petit est malade, il vaut beaucoup mieux qu’il soit projeté vers la mer que l’autre côté !

Les voyages en voiture

  • Évitez de lire ou de vous concentrer sur tout ce qui est immobile. Cela vous embrouillera les yeux et vous fera vous sentir encore plus mal !
  • Installez les enfants qui ont le mal des transports au milieu du siège arrière. Les encourager à regarder par la fenêtre avant, plutôt que sur les côtés, peut aider leurs yeux à s’adapter au mouvement du voyage.
  • Le fait de s’asseoir sur le siège avant peut également vous aider, car le siège avant ressent moins de vibrations que le siège arrière, et vous pourrez voir ce que votre corps ressent.
  • En tenant compte des consignes de sécurité, essayez de surélever les sièges d’auto pour les enfants malades. Souvent, la hauteur standard de ces sièges signifie que les petits ne peuvent pas voir par les fenêtres, ce qui provoque une sensation de nausée. Une étude a même prouvé que les enfants plus grands souffraient moins du mal des transports que les enfants plus petits, alors cela vaut la peine d’en tenir compte !

Les essentiels à emporter pour le mal des transports

  • Les sucettes ou sucreries que les petits peuvent sucer, surtout celles qui contiennent du gingembre ou de la menthe poivrée.
  • Des vêtements de rechange pour vos tout-petits (et éventuellement pour vous !).
  • Une grande cuve de lingettes humides.
  • Une débarbouillette (vous pouvez l’utiliser sous l’eau froide) ou un sac de glace.
  • Un grand contenant en plastique vide avec couvercle (si votre enfant est malade plusieurs fois, vous pouvez le rincer et le réutiliser).
  • Des cures contre le mal des transports (à prendre avant le voyage, voir les instructions sur chaque produit).
  • Des sacs hygiéniques spécialement conçus et faciles d’accès en toute hâte.
  • Une bouteille de désodorisant !

Les principaux choix de produits contre le mal des transports

La Nautamine

Demandez à votre enfant de prendre 1/2 comprimé (de 2 à 6 ans) et 1 comprimé (de 6 à 12 ans) au moins une demi-heure avant votre départ. C’est l’un des rares produits médicamenteux contre le mal des transports spécialement conçus pour les enfants et il peut faire des merveilles pour soulager des symptômes comme les étourdissements ou les nausées. Elle peut aussi être déclinée sous forme de sirop, le Nausicalm.

Les bracelets d’acupressure

Disponibles dans une variété d’imprimés colorés, ces bandes d’acupression ajustables sont imperméables et réutilisables. Appliquant une légère pression à l’intérieur du poignet, ils sont conçus pour aider à soulager les nausées, sans aucun médicament.

Les pastilles ou bonbons à la menthe

Composés d’ingrédients naturels conçus pour aider à faciliter la digestion et à stopper les nausées, ces bonbons de voyage contre le mal des transports aideront efficacement vos enfants. Vous pouvez même leur préparer des infusions pour les aider avec les nausées matinales !

Les bracelets Sea-Band

Ces groupes spécialement conçus fonctionnent très bien pour les enfants et sont disponibles dans une variété de 3 couleurs amusantes. Ils ne contiennent pas non plus de médicaments et conviennent donc aux jeunes enfants, bien qu’ils doivent être bien ajustés pour fonctionner correctement.

Le bouchon d’oreille anti-mal des transports

Disponible en version enfant (2-12 ans) et adulte, le bouchon d’oreille combat également le mal des transports sans utiliser de médicaments. Les prises ont même 18 réglages réglables différents et un étui de transport élégant.

Maladie du voyage de bébé

Vous constaterez peut-être que la plupart des produits contre le mal des transports ne conviennent qu’aux enfants de 2 ans et plus. Si vous soupçonnez que votre bébé souffre également du mal des transports, essayez des techniques axées sur le comportement, comme retourner les sièges d’auto, les maintenir hydratés, baisser les stores, etc.

Conseils médicaux

Si vous souffrez d’un mal des transports grave, parlez-en à votre médecin. Il peut être en mesure de prescrire des médicaments efficaces. Voici quelques médicaments et thérapies naturelles couramment utilisés pour traiter le mal des transports :

L’hyoscine/Scopolamine est l’un des traitements les plus couramment utilisés contre le mal des transports. Vous pouvez vous le procurer au comptoir et vous devrez suivre le traitement avant de commencer à voyager. Cependant, il est important de noter que ce traitement peut causer des effets secondaires tels que la somnolence ou des étourdissements, alors évitez de le prendre si vous avez l’intention de conduire. Soyez prudent lorsque vous donnez ce médicament à des enfants, à des personnes âgées ou si vous souffrez d’autres troubles médicaux comme l’épilepsie.

Les antihistaminiques peuvent également être utilisés pour aider à contrôler la sensation de maladie. Ils sont moins efficaces que l’Hyoscine, mais causent moins d’effets secondaires. Vous pouvez habituellement vous les procurer sous forme de comprimés à prendre 1 à 2 heures avant votre départ.

Le gingembre est un remède naturel contre la maladie. Les suppléments de gingembre, le gingembre frais écrasé ou même les biscuits/thés au gingembre peuvent vous aider à vous sentir moins mal à l’aise, y compris pour ceux qui souffrent de nausées matinales.

Des bandes d’acupression peuvent être portées autour du poignet, mettant une légère pression à l’intérieur du poignet. Il n’y a pas d’effets secondaires à l’utilisation d’un anneau, mais il y a aussi peu de preuves scientifiques pour prouver qu’ils fonctionnent. Cependant, il y a eu beaucoup de bonnes critiques de la part des utilisateurs de bandes de pression, et beaucoup de parents ne jurent que par elles, donc elles pourraient valoir la peine d’être essayées.

La menthe poivrée et la Ballote noire sont aussi des remèdes traditionnels à base de plantes médicinales qui peuvent être utilisés pour soulager la maladie. Ils se présentent sous forme de capsules, de poudres, de thés ou d’extraits liquides.

La Nautamine est une excellente option de soulagement de la maladie par le mouvement pour les enfants âgés de 2 ans et plus et est offerte dans une variété spécifique adaptée aux enfants.

REMARQUE : Les enfants ne devraient PAS recevoir de médicaments contre le mal des transports, notamment l’hyoscine, la méclizine, la cyclizine ou la prométhazine.

C’est aussi une bonne idée de tester tous les médicaments que vous prévoyez d’utiliser au cours de votre voyage afin de vous assurer que votre tout-petit ne ressent aucun effet secondaire.

Partage

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Inscrivez-vous

Les meilleurs campings dans toute l'Europe




Camper en été
Booking.com


pub